Masquer un vide dans un CV

« Qu’avez-vous fait au cours des huit derniers mois ? »

Cette question, de nombreux recruteurs vous la poseront si votre CV présente un vide. Rassurez-vous, cela n’est pas insurmontable. Première règle : soyez franc.

Si vous êtes sans emploi depuis plus d’un ou deux mois, expliquez brièvement pour quelle raison. La crise a entraîné de nombreux licenciements économiques, même quand les employés n’avaient pas commis de faute. Les recruteurs en sont parfaitement conscients.

Ce que vous ne devez jamais dire

Pas convaincu ? Pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques bonnes et mauvaises façons de justifier un trou dans un CV. Pour un congé parental, par exemple, évitez ce type d’approche : « J’ai cessé de travailler pendant deux ans en raison d’une grossesse difficile et pour m’occuper de ma fille. Née prématurée, elle a subi une longue hospitalisation et plusieurs opérations, ce qui m’a empêchée de retourner travailler. Comme elle est aujourd’hui en bien meilleure santé, j’aimerais retrouver un emploi. » Ne soignez pas geignard : sachez retourner une situation personnelle difficile en une formule plus positive et neutre. « J’ai passé deux ans en congé maternité et me suis consacrée à ma famille. Pendant ce temps, j’ai mis mes compétences à jour et suis désormais prête à retravailler ».

Si vous avez été longtemps malade ou accidenté, ne vous présentez pas comme une victime : restez simple, concis. Par exemple : « J’ai dû cesser de travailler à cause d’un problème de santé. Aujourd’hui parfaitement remis, je suis prêt à retravailler ».

Inactif ? Non, jamais !

L’une des meilleures façons d’expliquer un vide dans votre CV consiste à dire au recruteur ce que vous avez fait pour rester informé sur votre secteur d’activité et améliorer vos compétences pendant votre période d’inactivité. Si vous avez fait du bénévolat ou repris des études, mentionnez-le dans votre CV. Avez-vous suivi un cours ou assisté à un séminaire sur une problématique de votre secteur ? Etes-vous impliqué dans une association professionnelle ? N’oubliez pas de mentionner tous ces éléments. Vous l’aurez compris, il vous faut au maximum tirer parti de vos expériences. Un engagement associatif, par exemple, souligne votre volontarisme. Un critère qui pourra payer lors du recrutement !

 

Article proposé par le cabinet Elemen Rennes et Paris (Recrutement, Audit, Formation)
Elemen vous conseille : www.elemenrh.fr ou au 02 90 83 00 20