Les 5 questions les plus courantes en entretien !

Il n’existe pas une seule et unique façon de répondre à une question en entretien, mais certaines approches sont meilleures que d’autres. Si chaque responsable du recrutement possède sa propre liste de questions à poser lors des entretiens d’embauche, 5 d’entre elles sont récurrentes. Voici quelques conseils et astuces pour bien y répondre.

Question n°1 : “Parlez-moi un peu de vous ?”

Préparez un résumé valorisant de votre carrière. Votre accroche doit être succincte mais inclure assez d’informations sur vos compétences, vos expériences, vos réalisations et vos objectifs afin que le recruteur comprenne rapidement ce que vous pouvez apporter à l’entreprise.

    • Evitez de raconter votre vie, de parler de vos loisirs voire même d’évoquer des expériences professionnelles sans aucun lien avec le poste proposé.

Question n°2 : “Pourquoi voulez-vous rejoindre notre entreprise ?”

Des connaissances de base sur l’entreprise ne suffisent pas lorsque l’on passe un entretien d’embauche. Il est impératif d’avoir consulté en détail le site web de l’entreprise afin d’avoir une idée claire de sa mission, de son histoire, de sa réputation et de sa culture. Plus vous disposerez d’informations, plus vous serez en mesure d’expliquer exactement pourquoi vous êtes un candidat idéal pour l’entreprise.

    • Evitez de parler de vos besoins financiers ou de répondre “J’ai vraiment besoin de travailler…”.

Question n°3 : “Quel est votre principal point faible ?”

Considérez cette question comme une chance de montrer que vous savez qui vous êtes, que vous êtes sincère et enclin à résoudre les problèmes. Citez un domaine dans lequel vous pouvez vous améliorer et mettez en avant les mesures que vous avez prises dans ce but. Par exemple : la lecture d’ouvrage sur la gestion du temps pour avancer plus vite sur des projets, l’établissement régulier de listes de priorités, le recours à la délégation…

    • Evitez de citer un faux défaut (“Je m’investis trop dans mon travail !”) et prétendre être parfait (“Mon point faible ? Rien ne me vient à l’esprit”). A l’opposé, ne devenez pas votre pire critique en énumérant une liste interminable de défauts.

Question n°4 : “Où vous voyez-vous dans cinq ans ?”

Positionnez-vous comme un collaborateur réaliste, ambitieux mais flexible. Par exemple, évoquez votre envie d’assumer des responsabilités de plus en plus importantes et de vous développer professionnellement, quelle que soit la fonction que vous assumez.

    • Evitez de vous focaliser sur un objectif inaccessible, en proclamant que vous comptez par exemple devenir directeur financier de l’entreprise alors que vous postulez à un poste d’assistant du directeur financier.

Question n°5 : “Pourquoi souhaitez-vous quitter votre employeur actuel ?”

En vous posant cette question, le recruteur essaie de savoir si vous désirez vraiment le poste auquel vous postulez, ou si vous cherchez avant tout à quitter un emploi qui ne vous convient plus. Vous devez donc répéter ce qui vous plaît dans le poste proposé et non pas vous plaindre de votre emploi actuel.

    • Evitez de dire du mal de votre employeur actuel.

En dépit de tous vos efforts, vous ne pourrez pas anticiper toutes les questions qu’on vous posera. Si votre interlocuteur vous prend de court, maintenez le contact oculaire, respirez profondément et réfléchissez avant de répondre. La plupart des postulants perdent facilement leurs moyens. Mis sur la sellette, distinguez-vous en gardant votre calme.

 

Article proposé par le cabinet Elemen Rennes et Paris (Recrutement, Audit, Formation)
Elemen vous conseille : www.elemenrh.fr ou au 02 90 83 00 20

Catégories

Laisser un commentaire